Les coulisses du Parc

5500 ans d’histoire au Château des Aventuriers

La grande histoire du Château des Aventuriers est avant tout celle du domaine de la Guignardière, dont le château et le parc sont situés dans le 85, en Vendée, à 20min des Sables d’Olonne, de La Roche sur Yon et de la Tranche sur Mer. 

Sur ce qui est aujourd’hui un parc dinosaures, il y a la présence de menhirs imposants et en nombre, ce qui révèle une activité humaine importante sur le domaine de la Guignardière (période du Néolithique, soit 5500 à 3000 ans avant notre ère).

Les fouilles menées dans les années 80 ont révélé que cette activité avait commencé 5500 ans avant notre ère. Pour lever ces blocs de granit, il fallait entre 500 à 600 personnes. On estime que 10 000 âmes vivaient dans différents villages de la région.

Ces menhirs avaient pour vocation de montrer la puissance des populations qui les avaient taillés et érigés. Une grande partie était couchée, protégée par le bois de Fourgon. En 1997, ils ont été redressés grâce à une grue de 80 tonnes et les fouilles menées sous la direction de l’Archéologue Gérard Bénéteau.

En 1555, le chevalier Jean III Girard lance la construction du joyau du domaine : le Château de la Guignardière. L’objectif n’était clairement pas, à l’époque, d’en faire un château avec des énigmes, mais le Guignardiere a su se renouveler et évoluer avec son temps.  Construit de 1555 à 1563 par Jean Girard, le Château de la Guignardière reste, en dépit de son inachèvement, l’une des œuvres majeures de l’architecture de la Renaissance en Bas-Poitou. Proches des rois de France, cet homme puissant est Chevalier, seigneur de Bazoge-en-Pareds, d’Avrillé, et panetier du roi François 1er puis de Henri II. Lors d’une chasse à l’épervier, il sera abattu d’un coup de pistolet, puis égorgé par Louis Bouchard. Ce voisin protestant sera condamné à être supplicié et à une mort affreuse mais dont la peine ne sera jamais exécutée. La mort de Jean Girard stoppe la construction de la deuxième aile du château qui a pourtant déjà été inaugurée lors du mariage de sa fille.

Lors des guerres de Vendée, le château est pillé mais sauvé d’un incendie grâce aux habitants d’Avrillé. Le comte Sylvestre du Chaffault , royaliste, a dû émigrer en Angleterre. A son retour, une grande partie de sa famille est décédée lors des événements tragiques des guerres de Vendée. Son château a été saisi et vendu par le gouvernement révolutionnaire. Il terminera curé et vivra dans la pauvreté.

Cette histoire riche est révélée par nos 3 guides lors des visites guidées tous les jours. Des charpentes exceptionnelles à la cave, les visiteurs découvrent un château restauré et meublé grâce au travail des propriétaires actuels. Ils apprendront comment le marquis de Saint Denys, passionné d’agronomie et d’élevage, a transformé le parc à l’anglaise au 19ème siècle. Ils verront aussi un service de 75 pièces en porcelaine (Manufacture royale de Nymphenberg) ayant appartenu à Georges Clémenceau, le locataire de la « bicoque » à Saint-Vincent sur Jard, propriété du domaine, et qui venait déjeuner régulièrement au château.

Le Château des Aventuriers fête ses 20 ans d’aventures en 2022 !

En 2002, les propriétaires du Château de la Guignardière choisissent de concevoir et de proposer un parcours d’énigmes: L’aventure historique, qui permet au site d’atteindre 35000 visiteurs annuellement. En 2008, le château de la Guignardière prend pour dénomination « le Château des Aventuriers ». De nouveaux parcours sont alors développés chaque année avec pour thématique principale d’apprendre l’histoire en s’amusant. Aujourd’hui le château et son parc accueillent d’avril à novembre près de 100 000 petits et grands aventuriers.

Ce fleuron Renaissance du bas Poitou du 16ème siècle est préservé grâce à son activité touristique.

Dans cette dynamique de développement et aidés par la DRAC, les propriétaires ont lancé différents plans de financements pour la rénovation successive de plus de 800m² de toitures, des charpentes des bâtiments communs, des menuiseries extérieures ou des cheminées monumentales. Monument historique classé et privé, le Château de la Guignardière est ainsi sauvé de son délabrement. L’activité touristique a permis aussi l’entretien des 86ha de parc constitués de nombreuses parcelles arborées, d’un jardin à la française, d’une collection d’arbres remarquables,

Petit ou grand aventurier, choisissez votre offre

La billetterie sur place est ouverte en continu, mais vous pouvez également acheter vos billets en ligne

Tous nos tarifs

Pass grande aventure

Accès à tout le parc SANS la Maison Hantée

accès libre aux animations

Enfants (-12 ans)

20,00 €

Adultes (+12 ans)

25,00 €

Plus d'infos

Pass grands frissons

Accès à tout le parc AVEC la Maison Hantée

accès libre aux animations

Enfants (-12 ans)

26,00 €

Adultes (+12 ans)

31,00 €

Plus d'infos

Billet découverte

1 aventure au choix

accès libre aux jeux et Histoire

Enfants (-12 ans)

13,00 €

Adultes (+12 ans)

17,00 €

Plus d'infos